Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Les clés de la truffière. La grande aventure commence!

Nous voilà enfin propriétaires de notre terre trufficole

Les clés de la truffière. La grande aventure commence. Toutefois  il nous en aura fallu de la patience. Entre le long travail de recherche précédant l’exploration d’un marché immobilier plus que confidentiel et l’interminable délai SAFER, nous avons appris que devenir trufficulteur est tout sauf un long fleuve tranquille. L’aventure peut donc débuter pour de vrai. Mais très vite de nombreuses questions se sont bousculées dans notre esprit. Notre truffière va-t-elle produire la truffe noire française tant convoitée ? Quel va être le rendement de notre truffière ? Par quels travaux faudra-t-il commencer ? A qui faire confiance pour se faire aider ? Et bien entendu, comment caver nos truffes ? En réalité, à la grande joie d’être enfin propriétaires de notre truffière s’est immédiatement mêlé un brin d’inquiétude face à l’immensité de la tâche qui nous attendait. Mais rien n’aurait pour de vrai pu altérer notre joie de pouvoir enfin faire partie de la grande famille des trufficulteurs.

Cependant soyons clairs, si la propriété d’une truffière était pour nous une étape essentielle dans notre projet, cela ne fait pas de nous des trufficulteurs professionnels. Nous étions bien entendu conscients que notre titre de propriété n’allait pas d’un coup de baguette magique nous rendre omniscients es truffe noire française. Comme aime à le dire Yoda à ses jeunes Padawans: Apprendre il te faudra beaucoup 😉

Les clés de la truffière... oui mais encore?

Comme aime à le dire Yoda à ses jeunes Padawans: Apprendre il te faudra beaucoup 😉

Comme évoqué dans nos précédents articles, la truffière sur laquelle nous avions jeté notre dévolu n’était plus très bien entretenue depuis deux ou trois saisons. Notre prédécesseur trufficulteur n’a plus eu l’énergie de poursuivre seul l’aventure. C’est donc à nous qu’il a choisi de transmettre la responsabilité de remettre la truffière sur pied. Notre truffière compte 240 chênes mycorhisés  par les pépinières ROBIN , répartis sur 1,8 ha. Les chênes truffiers sont âgés de 8 à 11 ans et présentent pour la plus grande majorité de très beaux brulés. C’est un bon signe même si la production cavée des dernières années est restée anecdotique. Cela est principalement dû au fait que notre prédécesseur ne prenait même plus la peine de chercher les truffes… Toutefois une observation attentive du terrain allait nous révéler ce qui allait devenir une de nos premières priorités. A savoir l’eau!

La planification des travaux

Le fait que depuis plus de 3 ans les travaux d’entretient se sont limités à un vague débroussaillage par an rendait la liste des travaux nécessaires inventoriés assez significative. Et comme nous vous l’avons indiqué précédemment, nous sommes plutôt adeptes d’une trufficulture la plus naturelle possible. Néanmoins il faut éviter de tomber dans les dogmes. Surtout pas de leçons à donner non plus… pour la reprise en main un peu de mécanique sera nécessaire.

Les clés de la truffière des CAVEURS
C'est ouvert !

Encore faut-il que ce soit la bonne saison, juste à la fin de la période de cavage de la mélanosporum. Car il ne s’agit pas d’intervenir sur une terre truffière à n’importe quel moment. Au risque de détruire ce précieux mycelium de truffes noires que dame nature aura mis de si nombreuses années à construire. Une fois de plus patience et humilité sont les maîtres mots. Les engins mais aussi nos très chers moutons devront donc patienter avant de fouler les inter rangs de notre truffière. 

Les clés de la truffière qui a soif...

Comme nous vous l’expliquions plus haut, nous avions constaté que le développement des plants était variable selon l’endroit de la truffière. En y regardant de plus près nous avons pu remarquer que les chênes truffiers les moins développés se trouvaient dans une partie légèrement en pente. Alors que les plus développés se trouvaient plutôt sur un plateau. De plus, de manière générale, les truffières du Var sont en déficit hydrique croissant sur la dernière décennie. C’est aussi le cas de notre truffière. Ce qui peut en partie expliquer les rendements anecdotiques passés. Même si, nous en sommes très conscients, de nombreux autres facteurs peuvent jouer. Notre terrain présentait par ailleurs l’avantage de se trouver dans une zone ou une captation dans la nappe phréatique était relativement simple à réaliser. Encore fallait-il savoir comment installer notre arrosage et puis comment le programmer. Pour cela nous avons fait confiance à WeTruff qui organisent d’excellentes formations en ligne sur de très nombreux sujets. Nous recommandons vivement!

Evidemment, bien d’autres travaux seront nécessaires pour enfin caver en abondance cette magique truffe noire fraîche française que nos papilles chérissent tellement! Nous vous tiendrons informés dans nos futurs articles des étapes de la reprise en main de notre truffière.
Katerina Monroe
Katerina Monroe

@katerinam •  More Posts by Katerina

Congratulations on the award, it's well deserved! You guys definitely know what you're doing. Looking forward to my next visit to the winery!